Investissement immobilier : les meilleurs conseils pour réussir

L’immobilier est un domaine qui rapporte beaucoup, mais qui nécessite également beaucoup d’attention et de tactiques. Du choix du bien au choix des clients, tout doit se faire avec le plus grand soin et ne rien laisser au hasard.

Le choix de l’emplacement

La première chose à faire, c’est de choisir une ville qu’on connaît ainsi que le quartier. Cela permet de bien cerner le marché et de bien comprendre les clients potentiels. En d’autres mots, choisir un bien dont on a envie d’habiter soi-même. De plus, pendant ce choix, une étude du marché est indispensable pour permettre de connaître les potentiels de la ville.

Cependant, choisir sa propre ville n’est pas obligatoire dans le cas où l’opportunité d’affaire n’y est pas. Dans ce cas, il vaut mieux se renseigner sur une autre ville en se déplaçant sur les lieux pour constater de soi-même. Pour cela, choisir une ville à forte potentielle qui présente une projection positive dans l’avenir immobilier. Plus de conseils sur http://www.finance-bleue.com/.

En outre, toujours dans cette optique d’un bon emplacement, il faut tenir compte des proximités de la maison ou de l’appartement. Il s’agit de l’accès aux transports en commun, des centres commerciaux, des écoles ou encore l’accès à une route principale. Il est sans doute difficile de trouver un bien qui remplit tous ces critères, mais il faut bien choisir les compromis.

Le locataire et le promoteur

Le choix du promoteur et du locataire est également un choix décisif dans la réussite dans un investissement immobilier. D’abord, un bon locataire est un locataire régulier et ponctuel dans le paiement du loyer. C’est aussi des personnes qui ont du respect pour les biens et qui n’abîment pas les infrastructures. Pour ce faire, il est du droit de demander des justificatifs au client notamment de la caution solidaire.

Par ailleurs, dans le cas où l’on choisit un promoteur pour vendre ou promouvoir le bien, il est conseillé de se tourner vers des agences connues. De plus, il ne faut pas hésiter de se renseigner auprès des gens pour constater la notoriété et l’appréciation des gens par rapport à l’agence. De même, le promoteur se doit de respecter les normes en vigueur en matière d’immobilier.

A éviter

Quand on débute dans l’immobilier, il est judicieux d’éviter de commettre des erreurs qu’on peut éviter dès le début. Il s’agit entre autres de précipiter le choix. En effet, il faut prendre le temps qu’il faut pour choisir le bien et d’être totalement objectif dans son choix. Il faut s’imaginer dans la peau des clients potentiels afin de leur cerner. Cela inclut bien sûr l’achat d’un bien à distance : une chose à éviter.

De plus, il ne faut pas sous-estimer les divers coûts liés à l’investissement notamment les taxes, le budget travaux si nécessaires, etc. Aussi, un investissement se doit-il d’être rentable, mais ce n’est pas pour autant de fixer un loyer au hasard et de surévaluer ce loyer. En immobilier, il faut avoir un bon rapport qualité/prix ou d’avoir une valeur ajoutée qui justifie bien la hausse du loyer.

Quelques conseils pour fixer la durée de crédit immobilier

Il est primordial de rester attentif sur la durée de crédit pour ceux qui envisagent de faire l’achat d’un bien immobilier. La durée de remboursement est un élément à prendre en compte pour assurer la rentabilité de l’investissement. Ce guide partage quelques conseils pour fixer la durée de son crédit immobilier.

Les paramètres qui influent sur la durée du prêt

La durée de remboursement de prêt immobilier est souvent longue. Certains établissements bancaires proposent des crédits immobiliers pouvant aller jusqu’à 30 ans. Toutefois, il faut tenir compte de plusieurs paramètres afin de déterminer la durée de remboursement. Parmi les critères à considérer, il y a la capacité d’emprunt. Pour cela, l’organisme prêteur analyse les revenus et les dépenses de l’emprunteur. Il estime ensuite sa situation financière pour savoir le reste à vivre et éviter ainsi le risque de surendettement. Il faut aussi observer les taux actuels, le bien recherché et l’âge de l’emprunteur. Il faut savoir que la plupart des contrats d’assurance emprunteur se terminent à 75 ans. Au-delà de cet âge, les tarifs seront plus élevés et peuvent changer selon l’état de santé de l’emprunteur. L’emplacement géographique du bien immobilier peut également influencer sur la durée du prêt. En effet, le prix de l’immobilier peut être élevé en fonction du secteur privilégié.

La durée de remboursement et les mensualités

La durée du crédit immobilier détermine le montant des mensualités qu’on doit rembourser chaque mois à la banque. Ainsi, lorsque la durée est courte, les mensualités seront plus élevées. En effet, l’emprunteur aura moins de temps pour régler l’intégralité du capital ainsi que les intérêts. Mais il faut faire attention, car les mensualités trop importantes pourraient déstabiliser la trésorerie lors des difficultés passagères. D’autant plus que l’emprunteur risque de dépasser le taux d’endettement de référence de 33 % prévu par l’organisme de crédit. Dans ce cas, il ne sera plus autorisé à souscrire d’autres prêts pour la réalisation de ses nouveaux projets avant l’échéance de son prêt immobilier. Par ailleurs, s’il souscrit un emprunt de durée plus longue de 20 ou 30 ans, les mensualités seront plus faibles. Les mensualités auront ainsi moins d’impact sur le revenu disponible restant afin de couvrir en toute quiétude les dépenses dans la vie quotidienne.

Sur combien d’années emprunter ?

Sur le territoire français, la plupart des emprunteurs optent pour la durée de remboursement de moins de 30 ans. Selon les avis des professionnels, l’idéale serait de choisir le prête d’une durée de 20 ans. Ainsi, on peut obtenir des mensualités raisonnables tout en diminuant le coût du prêt et l’assurance de ce dernier. Pour bien calculer son crédit immobilier et mener à bien son projet, il est judicieux de chercher un crédit avantageux sur la durée souhaitée. Pour ce faire, il faut comparer les offres du marché en recourant à un comparateur en ligne. On peut rapprocher les taux en vigueur pour les prêts immobiliers sur 15 ans, 20 ans, 25 ans jusqu’à 30 ans. De plus, il est possible de confronter les assurances emprunteurs et d’effectuer une simulation pour définir le montant des mensualités.

Nouvelle réglementation pour l’agence immobilière à Marrakech et au Maroc

immobilier a marrakech

Avec le développement du secteur immobilier au Maroc, on assiste à une augmentation des acteurs dudit secteur. Ces derniers sont de plus en plus nombreux parce que la demande aussi est croissante, il faut suffisamment de ressources en infrastructures, en matériel et en personnel pour la satisfaire. L’agence immobilière à Marrakech ou au Maroc n’est pourtant pas à ses débuts mais on se rend compte que la profession fait face à quelques difficultés et des agences comme Cote Medina http://www.cotemedina.com/2000-2018-marche-riads-a-marrakech/ et ses collaborateurs souffrent de certaines difficultés. Parmi les difficultés qui rendent l’activité difficile pour les « vrais » professionnels, on remarque la recrudescence des agents immobiliers « de quartier » ce que l’on appelle couramment les « simsar ». L’AMAI, Association Marocaine des Agents Immobiliers a donc du prendre des mesures afin de réguler un peu le secteur et d’y mettre de l’ordre pour une meilleure satisfaction des clients.

Les conditions pour bénéficier du statut d’agent immobilier

Ne pourra plus se déclarer agence immobilière agréee à Marrakech qui le veut. L’AMAI a fait une proposition de loi, qui a été présentée au public le 16 janvier. Cette loi s’attarde premièrement sur les conditions à respecter avant de pouvoir accéder à la profession. On se rend compte que pour le moment, la profession ne bénéficie d’aucun statut et peut être accessible à n’importe qui. Il n’ y a pour le moment aucune obligation d’autorisation ou même de diplôme de la part des autorités publiques en charge du secteur. Cet état de fait contribue à maintenir l’anarchie et même à l’encourager au sein de l’activité. Afin de remédier à ce problème, L’Association Marocaine des Agents Immobiliers impose dans sa proposition de loi que tout nouvel agent suive un cursus de spécialisation dans une école de formation supérieure spécialisée dans le secteur associée à un stage dans une agence reconnue et en exercice, avant de pouvoir entrer véritablement dans la profession. En fonction du niveau préliminaire de l’apprenant, la durée de stage et celle de la formation seront adaptées. Par exemple si le candidat a un Bac+2, il devra faire une année de formation en école spécialisée ainsi qu’une année de stage. Quoiqu’il en soit le candidat doit être au moins titulaire du Baccalauréat et avoir au minimum 23 ans révolus.

On ne trouvera donc plus dans une agence immobilière à Marrakech, des agents de moins de 23 ans et sans Baccalauréat, ils sauront désormais, grâce à la formation comment mieux répondre aux besoins du particulier. Pour un début, les nouveaux candidats n’auront certainement pas de difficultés à trouver des stages avant d’entrer en exercice, vu que les agences immobilières sont nombreuses dans les villes Marocaines. Par contre l’offre de formation dans ce domaine étant restreinte, il sera difficile de satisfaire la demande que cette loi va générer.

Propriétaires,vendez votre BIEN en toute TRANQUILLITE !

Propriétaires,vendez votre BIEN en toute TRANQUILLITE !

UN SERIEUX, un savoir – faire…

Une connaissance réelle du Marché de l’Immobilier.
Plus de 20 années dans la Transaction Immobilière dont 11 au sein d’une Etude Notariale.

UNE EQUIPE STRUCTUREE, des conseillers investis, motivés.

A l’écoute, votre interlocuteur privilégié, connaissant bien la région, est joignable directement par téléphone mobile ou par e-mail personnalisé.
Sa démarche est confortée par des outils performants: sites internet et portails nationaux, et une communication ciblée: affichage vitrines, mailings, flyers …

DES PRESTATIONS GRATUITES, pour le Vendeur…

Evaluation objective de votre BIEN,
Prise de Mandat ( Descriptif, photos, diaporama…)
Mise en ligne sur nos propres sites, et portails nationaux..
Toute publicité, web et papier..

Agence C.C.Immobilier sur le Port à PERROS-GUIREC

Agence C.C.Immobilier sur le Port à PERROS-GUIREC

L’agence C.C.Immobilier, installée sur le Port, vous propose un choix de maisons, appartements, villas bord de mer, fermettes, terrains, commerces, à Perros-Guirec – 22700, et ses environs…

Nos conseillers immobiliers rayonnent sur les secteurs de La Côte de Granit Rose, Lannion, Tréguier, Lézardrieux, Paimpol, La Roche Derrien, Bégard, Plestin-les-Grèves, Plouaret, Pontrieux, Guingamp…

A l’écoute de votre projet, « Votre Conseiller C.C.Immobilier » ciblera votre demande, afin d’organiser des visites personnalisées suivant un fichier enrichi et actualisé chaque jour.
Vous serez en relation permanente avec votre conseiller par le biais de son téléphone personnel ou de sa propre adresse mail.

Si le ‘bien désiré’ fait défaut dans le fichier, une recherche active sera mise en place …en parallèle d’un suivi individualisé…. afin de concrétiser votre Projet dans un délai raisonnable.

Si vous souhaitez une aide au financement de votre projet, l’Agence C.C.Immobilier peut vous proposer la meilleure offre de prêt possible par l’intermédiaire de son partenaire Courtier en Financement.